Comment protéger la santé des employés dans le bâtiment ?

Le Code du travail exige que l’employeur prenne en compte diverses mesures essentielles pour garantir la sécurité et protéger la santé de ses salariés. Cette réglementation prend une place capitale en particulier au sein d’une entreprise de construction. En effet, les artisans en bâtiment sont exposés à de nombreux risques de maladie, et disposent de multiples raisons de rencontrer des problèmes de santé. Comment assurer leur protection pour le bon déroulement des activités ?

Intégrer un Service de santé au travail

Suivant les données affichées par le Baromètre santé BTP, un employé du bâtiment sur deux s’avère être physiquement épuisé, et le taux de stress est plus élevé. La plupart du temps, ces travailleurs entreprennent chaque jour des travaux fatigants et hautement dangereux, 70 % de ces artisans ne disposent d’aucun suivi médical en rapport avec leur activité. De cette manière, il est impératif pour une entreprise de cette catégorie d’adhérer à un Service de santé au travail pour assurer le suivi médical de chaque employé. Le Code du travail l’exige d’ailleurs. Alors, une société œuvrant dans le bâtiment doit disposer d’une organisation interne ou externe en charge de surveiller et conseiller les salariés pour éviter une altération de leur santé du fait de leur travail.

Mettre à la disposition des employés des équipements adaptés

Les métiers dans le milieu du bâtiment représentent des risques d’accident au quotidien. En conséquence, pour limiter les éventuels incidents liés au travail, les responsables sont tenus de fournir aux salariés différents équipements de protection individuels ou EPI. Parmi les plus courants, vous retrouverez : les casques, les gants, les chaussures de sécurité, les gilets de visualisation, les masques, les protections auditives, les lunettes et vêtements de protection. Ces EPI sont régis par quelques réglementations provenant d’une norme européenne. Tous les artisans doivent être au courant de l’utilité de chaque équipement prodigué. En cas de non-respect de certaines consignes de sécurité, des sanctions peuvent être établies par la direction.

Informer et former les ouvriers sur les règles de sécurité

Que ce soit en début d’activité ou en cours, chaque employé du bâtiment doit être informé de toutes les règles de sécurité. Une formation peut être réalisée avant le commencement des travaux ou la distribution d’une fiche technique. En effet, le plan d’intervention d’urgence doit être assimilé avant toute autre action. Sur l’ensemble du chantier, de multiples consignes doivent également être affichées pour que chaque salarié puisse être au courant de toutes les procédures à respecter. Cette approche est mise en place en guise de prévention contre tout accident. Par ailleurs, le Code du travail recommande qu’un membre du personnel doive avoir entrepris une formation sur les premiers gestes de secours. Il s’agit d’un point important dans la mesure où un cas d’urgence est possible de se produire lors de la réalisation d’une manœuvre dangereuse.

Quel est le rôle d’un chef de chantier ?
C’est quoi un chauffagiste ?